« Coup de chaud » de Raphaël Jacoulot (2015)

Voilà un cinéaste qui en est à son troisième long-métrage : Raphaël Jacoulot (retenez bien ce nom : pour ceux qui ne le connaissent pas) qui empoigne le réel (et la nature qu’il parvient parfois à magnifier : ce qui est en contradiction avec ce qui suit) sans esbroufe, sans fioriture, « de face », « de plain-pied », un cinéaste « qui assume », qui court le risque du réel et qui réalise un cinéma-vérité (faisant par ailleurs grand usage du gros plan).

Appuyé sur un fait réel, « Coup de chaud » relate l’histoire d’un village qui prend pour « tête de turc » un fils de Roms issu d’une famille de ferrailleurs et qui est devenu ingérable.

PAR EFFRACTION, ce cinéma-vérité fait entrer en son sein (rupestre) (c’est là peut-être le vrai sujet du film : l’effraction) la silhouette noire, inquiétante du jeune homme (Joseph Bousou toujours habillé en noir) qui ne parvient pas à s’intégrer dans le village et qui finit par en être rejeté…

Le comédien interprète du jeune rom est une des révélations du film : Karim Leklou (retenez bien également ce nom). Mais tous les comédiens sont excellents et on a envie de les citer tous (car Raphaël Jacoulot – au passage très bon directeur d’acteurs – fait un cinéma de bande) : Jean-Pierre Darroussin (très sobre), Grégory Gadebois, Carole Franck, Isabelle Sadoyan, Serra Yılmaz, Camille Figuereo, Agathe Dronne, Patrick Bonnel, Marc Bodnar, Mostéfa Djadjam, Cléo Lecomte.

Du grand cinéma-direct.

Jacoulot 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s