« Le marché de l’art contemporain », Nathalie Moureau, Dominique Sagot-Duvauroux (2006)

Ce qui est valable en art contemporain l’est également pour d’autres champs artistiques, c’est pourquoi ce type de livres nous paraît important.

Contrairement aux biens usuels, pour lesquels la valeur dépend de caractéristiques essentiellement techniques, la valeur d’une œuvre d’art contemporain résulte d’un jeu complexe d’interactions entre différents acteurs : artistes, galeries, conservateurs, commissaires d’exposition, collectionneurs, critiques, dont les actions et les choix sont perçus comme autant de signaux attestant de la qualité de l’œuvre. Le talent, bien sûr, mais aussi le hasard et les stratégies se mêlent pour donner naissance à des hiérarchies de valeurs, qui font in fine l’objet d’un relatif consensus. Cet ouvrage propose de décrypter les rouages d’un marché généralement considéré comme le temple de l’irrationalité.

Pour l’art ancien, la hiérarchie des valeurs est bien établie ; pour l’art contemporain, une grande incertitude règne. Au-delà du désordre apparent, existe-t-il des critères explicites de qualité des œuvres d’art ?  Quels nouveaux critères apparaissent et deviennent des invariants de l’art moderne et de l’art contemporain ? Comment évalue-t-on la qualité des œuvres d’art ? Peut-on dénombrer quelques critères d’évaluation ? Quel rôle joue l’histoire de l’art dans le jugement de la qualité d’une œuvre d’art ? Quelle place occupe l’expert dans ce processus ? Quelle innovation pertinente sera susceptible de devenir une nouvelle norme ? Combien de catégories d’artistes dénombre-t-on aujourd’hui et quelles sont leurs natures ? Combien de marché de l’art existe-t-il aujourd’hui et pour quels différents artistes ? Quelles sont les différentes instances jouant un rôle dans la légitimation des artistes ? Question épineuse : qu’est-ce qu’un artiste ?  Quels sont les revenus moyens d’un artiste en 2005 ? De quel ordre est la disparité entre la majorité des artistes et la poignée des stars internationales ? Pourquoi les individus continuent-ils à offrir leur production sur le marché de l’art alors que ce dernier ne leur délivre que des signaux négatifs quant à la qualité de leur production ?  Le mythe de l’artiste maudit, méconnu de son vivant, adulé après sa mort, est-il encore d’actualité ? Qui sont les collectionneurs ? Pourquoi achète-t-on et pourquoi collectionne-t-on des œuvres d’art ? Entre les artistes impressionnistes, modernes ou contemporains, qui sont les plus chers ? Comment se construit la valeur d’une œuvre d’art ? Comment est déterminée la valeur artistique et quel est son lien avec les prix du marché ? Peut-il être rentable d’investir dans les œuvres d’art ? Qualité et prix sont-ils liés ? Comment expliquer l’emballement du marché ? Comment distinguer aujourd’hui l’œuvre qui sera incontournable demain ?  Quel rôle jouent les artistes eux-mêmes dans les processus et réseaux de légitimation ? Comment se fixent les prix ? Comment expliquer leurs envolées et la formations de bulles spéculatives ?

« L’art et l’argent », ouvrage dirigé par Jean-Pierre Cometti et Nathalie Quintane (2017)

Quel est le rôle joué par « l’élite » dans la formation du goût ? Par quel processus (documentation du parcours de l’artiste, montage de dossier…), une œuvre d’art entre-t-elle aujourd’hui dans un musée ? Ce processus est-il fortuit et mystérieux ? L’art est-il un investissement sûr ? La spéculation que l’on fait de l’art a-t-il pour fin l’art lui-même ou vise-t-elle d’autres fins ? Comme le prônent certaines personnes affectionnant ce type de lieux communs, les œuvres d’art faisant l’objet de spéculation sont-elles creuses et indignes d’intérêt ? En contre-champ, quid d’un prolartariat créatif dont la masse est paradoxalement de plus en plus nombreuse et qui vit peu ou très mal de son activité ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s