« Shame » Steve Mc Queen (2011)

Personne auparavant n’avait parlé de l’IRA comme ça : « Hunger » Steve Mc Queen (2008). Personne auparavant n’avait parlé de la sexualité masculine comme ça (personne même n’en avait jamais parlé) : « Shame » Steve Mc Queen (2011). Personne auparavant n’avait parlé de la traite et de l’esclavage des noirs comme ça : « 12 Years a Slave » Steve Mc Queen (2014). Quand un artiste s’empoigne du cinéma, cela donne vraiment autre chose. Il y a grand et grand.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s