« Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence » Roy Andersson (2014)

Deux hommes pitoyables et attachants cherchent à vendre leurs farces et attrapes à leurs contemporains parce qu’ils veulent « aider les gens à s’amuser… » Féroce, noir, désespéré, hilarant. Chef d’œuvre.
De nombreuses références à Vilhelm Hammershoi, Edward Hopper, Otto Dix et Georg Scholz
On trouve le film en dvd avec deux courts-métrages tout aussi cruels.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s