« Dom Juan » de Molière, mise en scène Jean-François Sivadier (2016)

S’il y a un gardien du temple de la tradition théâtrale en France, il s’agit de Jean-François Sivadier.

Pour Jean-François Sivadier, le théâtre est avant tout une immense machinerie maniée à vue par les régisseurs de plateau. Entre leurs mains, les acteurs, tour à tour, mûs ou agents. A leur direction, leur superviseur (à la façon de la statue du Commandeur dans « Dom Juan ») faisant théâtre (hyper-théâtralité) de tout.

Jeux de cintres, trappes, guindes, tréteaux, rideaux, Grand Guignol, lever de pendrillons, chute de décor, morceaux de bravoure, proscenium en pente, coups de tonnerre, fumée, éclairs, jeux de lumières, esquif à voiles, repaire d’alchimiste (interprété par Nicolas Bouchaud, Dom Juan a des allures de Faust), planétarium (dans la pièce, le débat se joue bien entre la religion d’un côté et le matérialisme, la science, la métaphysique et l’athéisme de l’autre), music-hall, musée de statues…

Les répétitions ont dû être d’une grande richesse. Pas un interstice du texte qui n’ait été fouillé, pas une situation qui n’ait été explorée.

Pour Jean-François Sivadier et ses complices, le théâtre est avant tout partage et adresse directe aux spectateurs. L’acteur joue (souvent frontalement), il sait qu’il joue et il sait qu’il joue pour (et avec) le public.

Si tout est théâtre au niveau des superstructures (décor, son, lumière), tout l’est également au niveau des infrastructures (interprétation du texte par les comédiens). A ne voir que son entrée, Sganarelle grimpant sur un tabouret (se créant ainsi un petit théâtre dans le théâtre d’emblée) et disant son monologue sur le tabac : tout joue dans son dire : gestes appuyant ou contredisant le texte… En perpétuel mouvement.

Jean-François Sivadier nous offre un théâtre des origines aujourd’hui d’une grande générosité.

Le spectacle a déjà joué un peu partout en France.

Jusqu’au 3 décembre au Théâtre de Vidy Lausanne.

Prochaines représentations :
Le Grand T Nantes du 7 au 17 décembre
Théâtre National de Strasbourg-TNS en janvier 2017
MC2: Maison de la culture de Grenoble en janvier 2017

Dom Juan de Molière, mise en scène Jean-françois Sivadier, avec Nicolas Bouchaud (Dom Juan), Vincent Guédon (Sganarelle), Stephen Butel(Pierrot, Dom Alonse, Monsieur Dimanche…), Marc Arnaud (Gusman, Dom Carlos, Dom Louis…), Marie Vialle (Elvire, Mathurine…), Lucie Valon (Charlotte, Le Pauvre, La Violette…)

Collaboration artistique : Nicolas Bouchaud, Véronique Timsit ; Scénographie : Daniel Janneteau, Christian Tirole et Jean-François Sivadier ; Costumes : Virginie Gervaise ; Lumières : Philippe Berthomé assisté de Jean-Jacques Beaudouin ; Son : Eve-Anne Joalland ; Maquillages : Cécile Kretschmar ; Régie générale : Dominique Brillault ; accessoires : Julien Le Moal ; habillage Valérie de Champchesnel ; Assistants à la mise en scène Véronique Timsit, Maxime Contrepois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s