« Pièces » de Ambra Senatore (2016)

La danse d’Ambra Senatore n’est pas éloignée de nous, elle n’est pas une abstraction lointaine, elle est là, sous nos yeux, elle est inscrite dans notre quotidien. Elle démarre incidemment dans la cuisine ou au salon. Elle est faite de petits signes, de petits riens (petits riens difficiles à régler) (par exemple, deux personnages entrent et l’on s’aperçoit rétrospectivement qu’ils sont en train de faire la même chose), elle est faite également de dérèglements, d’incidents, de scènes répétées (en boucle ou en surenchère). Elle est ritournelle. Elle est faite aussi d’images brusquement arrêtées. Le son dysfonctionne, la danse déraille (« On n’est pas des trains »), elle est faite d’humour, de burlesque même, le quotidien n’est pas simple, le prosaïsme peut nous dépasser (la boîte de céréales peut nous échapper des mains). La danse d’Ambra Senatore est tout sauf (quoique) « intellectuelle » (vous savez : quand on vous traite « d’intellectuel »), elle n’est pas abstraite, elle n’est pas prétentieuse, elle est humble (mais elle est profonde). Elle n’est pas affirmation : « La danse c’est ça ! », elle est question : « Qu’est-ce la danse ? Quelles sont les limites de la danse ? Où commence et où termine la danse ? Où se situe la danse ? Quand commence l’acte de chorégraphier ? Qu’est-ce qu’un-e chorégraphe ? A qui s’adresse la danse ? etc. »

Parce qu’elle évoque nos déraillements du quotidien, nos tics (de comportement ou de langage), nos routines, parce qu’elle s’insère dans nos failles, dans nos fissures, la danse d’Ambre Senatore est subtilement fêlée.

Mercredi 30 novembre à 19 h 00 Les 2 Scènes – Scène nationale de Besançon.

et parce que la danse tourne peu…

Prochainement :

Du 6 au 8 déc 2016 le lieu unique (officiel), Nantes ;
Le 20 jan 2017 au Ccnt Thomas Lebrun Centre chorégraphique National de Tours ;
Le 7 fév 2017 Le Carré, Scène nationale – Centre d’art contemporain Théâtre des Ursulines, Château-Gontier ;
Du 15 au 19 mars 2017, au Théâtre des Abbesses, Paris.

« Pièces » de Ambra Senatore ; chorégraphie : Ambra Senatore ; avec : Caterina Basso, Aline Braz da Silva, Matteo Ceccarelli, Elisa Ferrari, Ambra Senatore, Christophe Valério ; Lumières : Fausto Bonvini ; conception sonore : John Seilman, Ambra Senatore.

Production CCN de Nantes ; coproduction Les 2 Scènes – Scène nationale de Besançon, Le Théâtre de la Ville (page officielle) – Paris ; soutien Le Pacific – Centre de développement chorégraphique de Grenoble.

Une réflexion sur “« Pièces » de Ambra Senatore (2016)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s