« Ta’ang » Wang Bin (2016)

Wang Bing, cinéaste dissident chinois (« À l’ouest des rails », 2003 ; « Fengming, chronique d’une femme chinoise », 2007 ; « L’Homme sans nom », 2009 ; « Le Fossé », 2010 ; « Les trois sœurs du Yunnan », 2012 ; « À la folie », 2013).

« Ta’ang » (2016).

Réalisateur qui n’a pas son pareil, c’est terrible à dire, pour filmer ses compatriotes (ou non) en situation de grande détresse ou de grande précarité (tout en leur conservant à chaque fois une très grande dignité) : ici, un peuple, en exil entre la Chine et la Birmanie, plongé dans un conflit vieux de vingt ans (absolument méconnu en occident)…

Sur de rares écrans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s