« Mesure Pour Mesure », William Shakespeare, mise en scène : Karim Bel Kacem (2017)

Un chef d’œuvre tout simplement.

Qu’y a-t-il au cœur de « Mesure pour Mesure » selon Karim Bel Kacem ? Le pouvoir.

Secondé de sa scénographe Hélène Joudan et des vidéastes : Giuseppe Greco et Jeremy Oury, Karim Bel Kacem nous met en présence des attributs du pouvoir :

Derrière une baie vitrée, tout d’abord une « salle de colloque » ou plus exactement un bureau ministériel, avec sa grande table (presque) ovale, ses sièges (aux montants dorés), en bout de table son siège ministériel, un petit lustre en or et d’autres petits luminaires au plafond, son plancher, sur la table des sous-mains, des pochettes en simili cuir, son petit plateau en or avec sa carafe et ses verres en cristal, son micro interphone afin de communiquer avec les subalternes, de part et d’autre de la pièce, des bancs pour recevoir les visiteurs, le fond de la pièce chamarrée d’un lourd rideau rouge, de l’autre côté de la pièce, ses portes d’entrée à double-battants…

Attributs du pouvoir concrétisés par cette pièce elle-même contiguë avec une autre pièce, séparée de la première par une vitre sans teint, son instrument de coercition : une prison, une salle de torture ou d’exécution (voir la photo) avec deux sièges pour condamnés et son petit parloir.

De part et d’autre des deux pièces accolées : le public muni de casques audio assiste en voyeurs à la fable bien connue de Shakespeare (attributs et instruments de pouvoir lui donnant une force inédite) :

Dans une Vienne imaginaire, le duc délègue ses pouvoirs au régent Angelo réputé pour son extrême fermeté. A peine nommé, celui-ci réactive une loi archaïque pour rétablir l’ordre, il condamne le jeune Claudio pour acte de fornication…

L’ensemble du dispositif est placé sous surveillance. Premiers témoins, premiers voyeurs : les spectateurs ; mais à la demande du Duc qui a fait installer les caméras de surveillance.

A la fin, coup de théâtre : passant du côté du public, le Duc montre la manigance, dévoile la situation et confond Angelo sous les applaudissements nourris d’un public fictif.

Pour finir de dévoiler la supercherie, à l’extrême fin du spectacle, la femme d’Angelo ôte sa perruque, sous le regard ébahi de sa partenaire Isabella qui découvre (en même temps que les spectateurs) son identité… d’homme…

Au centre de tout cela, le frère du Duc, en jeans et baskets, installateur-dépanneur des caméras, gentiment loufoque, paraît tourner l’ensemble en douce (et cruelle) dérision…

Les comédiens sont excellents. Dans le rôle du Duc, Yann Collette est simplement magnifique.

Du 18 au 26 janvier 2017 au Théâtre de Vidy de Lausanne, du 01 au 03 février à Centre culturel de Bonlieu Mesure pour mesure I Karim Bel Kacem I Bonlieu – Scène nationale, du 21 au 24 février au Théâtre du Grütli de Genève, du 09 au 12 mars au Théâtre du Passage – Neuchâtel.

Mise en scène : Karim Bel Kacem ; Scénographie et costumes : Hélène Jourdan ; Son : Antoine Briot, Jeremy OURY ; Lumière : Léa Maris ; Vidéo : Giuseppe Greco, Jeremy Oury ; Direction technique : Hugo Frison; Collaboration artistique : Maud Blandel ; Administration et production : Alexandra Nivon ; Collaboration à la dramaturgie : Olivia Barron ; Stagiaire à la mise en scène : Agathe Herry

Avec : Julien Alembik, Karim Bel Kacem, Yann Collette, Jean-charles Dumay, Evrard Thibaut, Baptiste Gilliéron, David Houri, Anne-Clotilde Rampon.

Production : TTT – Think Tank Theatre – Le Thaumatrope
Coproduction : Théâtre de Vidy – Théâtre du Grütli, Genève – Bonlieu, scène nationale, Annecy et le Théâtre Saint-Gervais Genève avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s