Kader Attia

Né en 1970 à Dugny (Seine-Saint-Denis). Il vit et travaille à Berlin.

Il fait des corps en position de prière avec du papier aluminium, des buildings avec des réfrigérateurs, des villes (friables) en couscous, des mosquées avec des miroirs, des cités en parpaings tronqués, des mannequins d’enfants composés de mousse et de graines dévorés par des pigeons…

En 2016, il est lauréat du prix Marcel-Duchamp. A cette occasion il expose à Beaubourg le film-essai « Réfléchir la mémoire » dans lequel des entretiens de chirurgiens et psychanalystes alternent avec des images de personnes amputées, un miroir étant disposé de manière à faire croire que le membre disparu existe toujours.

http://kaderattia.de/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s