Franz Castorf (rétrospective 2000-2017)

A l’heure où Franz Castorf quitte ses fonctions (à 66 ans) à la direction du Théâtre Volksbühne de Berlin dans le même temps de l’accueil de sa dernière mise en scène « Die Kabale der Scheinheiligen » d’après « Le Roman théâtral » de Boulgakov au festival d’Avignon (2017)

Retour (en photos) sur l’œuvre d’un grand metteur en scène de notre temps.

« Dämonen » d’après Fiodor Dostoïevski (2000)

 

 

 

« Die Meister und Margarita » d’après Mikhail Boulgakov (2002)

Castorf Maître et Margueritte

 

« Forever young » d’après Tenessee Williams (2003)

 

 

 

« Norden » d’après Louis-Ferdinand Céline (2007)

 

 

 

« Nach Moskau ! Nach Moskau ! »  d’après Les Trois sœurs et Les Paysans d’Anton Tchekhov (2010)

 

 

 

« Der Spieler » d’après Le joueur de Fiodor Dostoïevski (2011)

 

 


« The Marquise of O » d’après Heinrich von Kleist (2012)

 

 


« Die Wirtin » d’après La Logeuse de Fiodor Dostoïevski (2012)

 

 

 

« La Cousine Bette » d’après Honoré de Balzac (2013)

 

 


« Baal » de Bertolt Brecht (2015)

 

 

 

« Die Brüder Karamasow » d’après Fiodor Dostoïevski (2015)

 

 

 

« Faust » d’après d’après J.W. von Goethe, Emile Zola, Paul Celan (2017)

 

 

 

« Ein schwaches Herz » d’après Fiodor Dostoïevski (2017)

 

 


« Die Kabale der Scheinheiligen » d’après Le Roman théâtral de Mikhail Boulgakov (2017)

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s