Santiago Sierra

Santiago Sierra né à Madrid en 1966 est un artiste espagnol. Il vit au Mexique depuis 1998. Son travail reflète son point de vue sur le capitalisme, le monde du travail, l’exploitation, l’esclavagisme social. Il met en exergue des situations de soumission et de marginalisation en prenant le rôle de l’oppresseur pour le besoin de ses œuvres, rémunérant des chômeurs, des sans-papiers, des toxicomanes, des prostituées afin qu’ils participent à ses actions dans des rôles souvent humiliants ou encore aliénants.

1999 : Rassemblement de travailleurs illégaux (Fiac, Paris)

Santiago Sierra 1 1999

 

1999 : Ligne de 250 cm tatouée sur 6 personnes (La Havane, Cuba)

Six jeunes hommes sans emploi de la Ancienne Havane ont été payés 30 $ en échange de se faire tatouer.

Santiago Sierra 2 1999 Tatouage

 

2000 : Une personne rémunérée pour 360 heures de travail consécutives (New-York, Etats-Unis).

Une grande salle a été divisée par un grand mur de briques, isolant une personne de l’autre côté. De la nourriture fut donnée à cette personne à travers un trou aménagé au milieu du mur. La personne y demeura pendant 360 heures consécutives, soit deux semaines, durant lesquelles elle gagna 10 $ par heure.


2001 : Onze personnes payées pour apprendre une phrase (Maison de la Culture Zinacantán, Mexique)

Onze indiennes Zotzil  furent réunies dans une salle pour apprendre une phrase en espagnol qu’elles ne parlent pas. La phrase était la suivante : « Je suis payée pour dire quelque chose dont je ne comprends pas la signification. » Elles reçurent 2 $ chacune.

Santiago Sierra 2001 Onze indiennes

 

2001 : Objet mesurant 600 x 57 x 52 cm construit pour être maintenu à l’horizontal d’un mur (Zurich, Suisse)

Une des extrémités portée par quatre employés, deux employés à la fois. Ils furent payés 20 CHF/heure pendant le vernissage de l’exposition. Des exilés politiques ont été employés pour cette pièce.

Santiago Sierra 2001 poutre

 

2001 : 430 femmes payées 30 soles de l’heure (Lima, Pérou)

La Galerie Pancho Fierro (Lima, Pérou) fut remplie de femmes, en réservant pour le public un passage d’un mètre. Elles furent payées 8 $ (30 soles péruviens) pour 4 heures de travail. Il s’agissait de femmes appartenant à une association de distribution d’aliments de base auprès des classes les moins privilégiées de la société liménienne.

Santiago Sierra 2001 430-perso

 

2002 : Personne disant une phrase (Birmingham, Royaume-Uni)

Une personne faisant la manche dans la rue fut engagée pour prononcer une phrase face à une caméra vidéo. La phrase disait : « Ma participation à ce projet pourrait générer 72.000 $ de bénéfice. Je suis payé 5 £. »

Santiago Sierra 2002 mendiant

 

2002 : Histoire de la Galerie Foksal enseignée à un ukrainien sans emploi (Varsovie, Pologne)

La Galerie Foksal a derrière elle une longue histoire de quatre décennies durant lesquelles le pays passa d’une dictature à parti unique à une démocratie parlementaire liée à un catholicisme d’état. Quatre spécialistes, un par décennies, furent employés pour expliquer ces moments historiques de la galerie en leçon de 50 mn chacune à un ukrainien sans emploi embauché alors qu’il cherchait du travail dans le bâtiment. Les leçons furent données en polonais, traduites en russe.

Santiago Sierra 2002 leçon à ukrainien

 

2002 : 3 cubes de 100 cm déplacé de 700 cm (Saint-Gall, Suisse)

Six réfugiés albanais, sans permis de travail, furent embauchés pour déplacer à la main trois cubes de ciment d’un mur à l’autre de l’espace d’art.

Santiago Sierra 2002 trois cubes

 

2002 : 9 formes de 100 x 100 x 600 cm chacune, construites pour être portées à la perpendiculaire d’un mur (New-York, Etats-Unis)

Pendant deux semaines, les employés se relayèrent pour cette tâche. Ils étaient payés 12 $ heure. Il fut fait appel aux agences d’intérim pour trouver ces employés.

Santiago Sierra 2002 grosses poutres

 

2002 : 3000 trous de 180 x 50 x 50 (Cadix, Espagne)

3000 trous ont été creusés sur un terrain selon les dimensions indiquées. L’œuvre a été réalisée par un groupe d’ouvriers journaliers, dont le nombre allait de 20 à 7 selon les jours. Les ouvriers étaient africains, la plupart sénégalais. Le travail fut effectué à la pelle et dura un mois. Les ouvriers gagnèrent le salaire stipulé par l’administration espagnol pour les travailleurs journaliers : 54 € pour huit heures de travail.


2003 : Bâtiment illuminé (Mexico, Mexique).

Cette action consista à utiliser plusieurs réflecteurs pour illuminer le bâtiment situé dans le centre de Mexico City, endommagé lors du tremblement de terre de 1985 et abandonné depuis. Il est actuellement utilisé comme entrepôt par des marchands ambulants et comme abri par les indigents.

Santiago Sierra 2003 bâtiment illuminé

 

2004 : 300 tonnes (Bregenz, Autriche)

292 tonnes de parpaings de béton furent déposés au dernier étage du Kunzthaus Bregenz. Cette charge fut distribuée sur des supports temporaires, montés à travers tout le bâtiment. La charge maximale que peut supporter le bâtiment étant de 300 tonnes, le nombre de visiteurs admis ne devait jamais dépassé 100 personnes, soit 8 tonnes supplémentaires.

 

2004 : 586 heures de travail (Cáseres, Espagne)

Un cube de ciment plein, mesurant 400 cm de côté, fut installé sur la place de las Veletas de Cáseres en Espagne peint en noir. Le nombre d’heures de travail fourni par chaque personne engagée à la construction du cube fut décompté, formant un total de 586 heures. Ce nombre fut apposé en lettres métalliques sur l’une des faces du cube.

Santiago Sierra 2004 586 heures

 

2005 : Maison de boue (Hanovre, Allemagne)

320 m3 cube de matière de 53 m3 cube de boue et de 265 m3 cube de tourbe furent déposés sur le sol et les murs du rez-de-chaussée de la Ketsnergesellschaft de Hanovre.


2008 : Les pénétrés (Terrassa, Espagne)

Premier acte : 10 hommes de race blanche pénètrent 10 femmes de race blanche ; deuxième acte : 9 hommes de race blanche pénètrent 9 hommes de race blanche ; acte 3 : 3 hommes de race blanche pénètrent 3 femmes de race noire ; Acte 4 : 7 hommes de race blanche pénètrent 7 hommes de race noire ; Acte 5 : 3 hommes de race noire pénètrent 3 femmes de race noire ; Acte 6 : 5 hommes de race noire pénètrent 5 hommes de race noire ; Acte 7 : 8 hommes de race noire pénètrent 8 femmes de race blanche ; Dernier acte 8 : 10 hommes de race noire pénètrent 10 hommes de race blanche.

Santiago Sierra 20085, les pénétrés

 

2010 : Enterrement de 10 travailleurs (Calambrone, Italie)


2010 :  7 formes de 60 x 60 x 600 crées pour être fixées perpendiculairement au mur (Brisbane, Australie)

Santiago Sierra 2010 perpendiculaires au mur

 

2010 : Public trié selon son revenu inférieur ou supérieur à 1000 € pendant un symposium (Berlin, Allemagne)

 

2012 : Le plus grand graffiti du monde (Camp de réfugiés de Smara, Algérie)

En octobre 2012, les lettres SOS ont découpé dans le sol du Sahara près de réfugiés sahraoui. Le graffiti de 5 km x 1,7 km devient le plus grand graffiti du monde.

Santiago Sierra 2012 sos

 

2015 : Le drapeau noir (Pôle Nord)

Santiago Sierra 2015 pole nord 0

 

2016 : Objet mesurant 600 x 57 x 52 cm construit pour se tenir horizontalement au mur (Berlin, Allemagne)

Santiago Sierra 2016 horizontal mur 1

 

2017 : 10 € (Milan, Italie)

Des centaines de personnes appelées par des flyers et le bouche-à-oreille sont apparues aux portes du Padiglione Arte Contemporanéa et ont attendu durant des heures dans une longue file d’attente pour recevoir 10 €.


2017 : 25.000.000 $ (Kiev, Ukraine, 2017)

Pendant 12 heures ininterrompues, trois femmes ukrainiennes comptaient 25.000.000 ukrainiens UAH, l’équivalent de 1.000.000 $.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s