Elke Krystufek

« J’ai décidé de faire de ma vie une œuvre d’art. Je n’ai pas de vie privée. Tout est public. »

Les portraits, et en particulier les autoportraits d’Elke Sylvia Krystufek, sont au cœur de son travail, qui couvre une variété de supports. La répétition sans fin de sa propre image fait d’elle une icône artistique. Krystufek questionne dans sa pratique la notion de soi, par interaction avec l’altérité. Ce que nous sommes n’est pas déterminé par nous-mêmes, mais par une multitude de paramètres indépendants de notre volonté.

Elke Silvia Krystufek est née en 1970 en Autriche, elle vit et travaille entre Vienne et Berlin. Elle se représente sous d’innombrables formes avec un sens prononcé de la provocation. Elle a tout montré d’elle-même, des autoportraits (peinture et dessin) à ses réalisations vidéo, on peut reconstituer par segments successifs l’existence de l’artiste, son tissu de réel, ses voyages, ses lectures, ses références, ses rencontres amoureuses.

La question de la féminité libérée est toujours centrale dans sa réflexion.

Le portrait traverse l’ensemble de son œuvre, elle y questionne la subjectivité de la construction d’une peinture figurative, elle joue avec le regard du spectateur et l’idée de regarder une peinture. Les textes qu’elle emploie dans ses œuvres peuvent être lus comme de la poésie ou des paroles de chansons.

 

Hommage à « Marylin » (1992)

Krystufek marylin 1992

 

« Selbsportrait » (1995)

Krystufek autoportrait 1995

 

« Selbsportrait » (1996)

Krystufek self portrait 1996

 

« Self portrait » (1996)

Krystufek self portrait 1

 

« Catholic Tastes » (1997)

Krystufek self portrait 5

 

« Self portrait » (1997)

Krystufek self portrait 3

 

« Next time it will be on videotape » (1997)

a6bca933-ce36-4526-9ab1-d99f20b725ed_570

 

« Chelsea Ligth » (1998)

Krystufek Chelsea Light, 1998

 

 

« The Best Sex I Ever Had » (1998)

Krystufek self portrait 4

 

« Ohne Titel (Angry atomic Elke) » (1998)

Krystufek self portrait 6

 

« Ile des impressionnistes » (1998)

krystufek-ile-des-impressionistes 1998

 

« Drawn » (1998)

Krystufek Drawn 1998

 

« Imperial Palace – Las Vegas » (1999)

index

 

« Like nothing you’ve ever seen » (1999)

Krystufeck 1999

 

« Lucky ones » (1999)

Krystufek lucky_ones90

 

« Come make me happy » (2000)

krystufek-come-make-me-happy 2000 0

 

« Imaginary » (2001)

Inv:Nr. 4550

 

« What it is like to be an adult » (2001)

Krystufek portrait

 

 

« A Moral life » (2001)

Krystufek A Moral Life, 2001

 

 

« Perfect choise » (2002)

Elke_Krystufek__Perfect_choice__2002

 

« I demand a better future » (2003)

krystufek 2003

 

« Schlafzimmer » (2005)

krystufek schlafzimmer 2005

 

« Das Geld bin ich » (L’État C’est Moi) (2005)

Krystufek self portrait 2

 

Hommage à « Tracey Emin » (1995)

Krystufek Tracey Emin 2005

 

« There were no beatings » (2006)

Krystufek 2006

 

« Vaginanose » (2006)

Krystufek vaginanose

 

« Size does not matter, Age does matter » (2006)

kry age goes matter

 

« Everything Became so Gendered » 2007

Krystufek 2007

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s