« Le fils » de Florian Zeller, mise en scène Elidan Arzoni (2021)

Un spectacle en 2021, c’est à peine croyable.

Il se joue à partir du mercredi 21 avril jusqu’au 9 mai 2021 au Théâtre Alchimic de Carouge-Genève (en Suisse, les théâtres ont rouvert le 19 avril 2021).

(Disons-le d’emblée, je suis partie prenante de ce spectacle puisque j’ai eu la chance de participer à sa réalisation au titre d’œil extérieur).

Alors, « Le fils » de Florian Zeller, mis en scène par Elidan Arzoni ?

… Ça commence dans le brouillard…

Elidan Arzoni aborde le théâtre, comme d’aucuns l’apprécient beaucoup, en janséniste absolu. Il n’y a « rien ». Presque rien. Il y a l’essentiel. Il y a le texte, un lieu, le jeu des acteurs, les éclairages, les costumes (sobres) et « c’est tout ».

Évidemment, avec un théâtre pareil, pour les acteurs, c’est toujours vertigineux. Quoi ? Un théâtre sans décor (évidemment c’est « faux », il y a la cage de scène, qui est le lieu vrai, et il y a les éclairages et tout le reste). Quoi ? Un théâtre sans artifice ? Un théâtre sans « rien » ? Un théâtre dénué de ce qu’on appelle, au théâtre, de « béquilles » ? Un théâtre qui ne repose QUE sur l’acteur ?

Pour un acteur, c’est évidemment inconfortable (ça peut devenir jouissif). Pour la majorité des spectateurs (celles et ceux qui aiment ce théâtre-là), c’est un régal.

Avec ce type de parti-pris, on est au cœur du texte. Les spectateurs, témoins de ce type de spectacle, sont au cœur du théâtre, à l’endroit où c’est essentiel.

Un théâtre sans esbroufe.

Excellents, les comédiens le sont.

Il faut les citer (par ordre d’apparition à la scène) : Cédric Dorier (Pierre), Sophie Broustal (Anne), Arblinda Dauti (Sofia), Raphaël Harari (Nicolas), Thierry Piguet (Le médecin), Adrian Filip (l’infirmier).

Ceci dit, des artifices il y en a (il y en a toujours).

Tout d’abord, Elidan Arzoni fait jouer à plein la distance située entre les comédiens. A proportion du jeu des acteurs (très incarné), l’espace entre eux est toujours très dense.

Il y a ce brouillard qui envahit l’espace et qui produit à la fois le décor et l’atmosphère.

Il y a le magnifique travail de lumières (signées : Danielle Milovic) qui sculptent l’espace.

Puis il y a un autre choix radical : tout est gris. La cage de scène est noire. Les costumes (Carole Favre) sont gris (ou dans des nuances de gris). Le petit nombre d’accessoires est gris.

Consécutivement à ce choix (qui a une raison dramaturgique), on voit encore davantage les comédiens. Le gris estompe tout le superflu. On ne voit plus que les comédiens : les visages, les corps, les mains…

et le jeu.

Au centre de tout cela, il y a l’énergie des acteurs.

Comme l’indique le titre, la pièce gravite autour du fils qui pose tant de problèmes à tout le monde, parce qu’il vit un mal être.

Ses parents, en premier chef son père, mais aussi sa mère, font tout ce qu’ils peuvent, à leurs yeux, pour lui venir en aide.

Seulement voilà. Le choix de vie qu’a pris le père en divorçant et en se mettant en couple avec une seconde femme, de laquelle vient de naître un petit Sacha, va à l’encontre des souhaits du fils.

Par son comportement hostile, le fils déstabilise tous les adultes qui sont autour de lui. Même sa nouvelle belle-mère qui veut pourtant faire de son mieux et se montrer arrangeante.

D’autres adultes (le corps médical) viendront en aide au fils.

Tous font ce qu’ils peuvent, se plient en quatre, le soutiennent, tous veulent œuvrer pour son bien…

Quelques élus seulement (les premiers spectateurs ayant réservé) verront ce spectacle malheureusement. Pourtant, il faut courir aller le voir.

Les règles sanitaires faisant, la jauge du théâtre, normalement de 118 places, a été ramenée à 39 places seulement.

Heureusement pour les comédiens, toutes les représentations, y compris les supplémentaires, sont déjà complètes. Le spectacle jouera à guichet fermé. Mais il reste la possibilité de s’inscrire sur liste d’attente…

Dans ces conditions, quel vœu reste-t-il à former ?

Que ce spectacle puisse être repris la saison prochaine et qu’il bénéficie d’une importante tournée.

Que les théâtres qui peuvent aller le voir se précipitent.

A Genève, il fera un tabac.

En France aussi, il ferait un tabac.

Mise en scène et concept scénographique : Elidan Arzoni
Création lumières et régisseuse générale : Danielle Milovic
Costumes et accessoires : Carole Favre
Maquillage et coiffures : Johannita Mutter
Régie lumière et vidéo : Renato Campora
Réalisation films : Raphaël Harari
Acteur-enfant : Vidal Arzoni
Administration : Eva Kiraly
Œil extérieur : Jean-Michel Potiron
Assistant casting : Aurélien Boillat
Graphiste : Jean-Sébastien Monzani
Photo affiche : Luna Arzoni

PREMIÈRE LE MERCREDI 21 AVRIL !!!

Attention, les places sont limitées à 39 par représentation

Spectacle conseillé à partir de 14 ans

Réservation obligatoire. Port du masque obligatoire

Le Fils de Florian Zeller

Du 21 avril au 9 mai 2021 au Théâtre Alchimic
10, avenue Industrielle 1227 Carouge
Réservations : 022 301 68 38
www.alchimic.ch

billetterie@alchimic.ch

Horaires : mardi et vendredi à 20h, mercredi, jeudi, samedi et dimanche à 19h, relâche lundi
3 représentations supplémentaires les samedi 24 avril, 1er et 8 mai à 15h

Une production de la Compagnie Métamorphoses

Une coproduction du Théâtre Alchimic

La pièce Le Fils de Florian Zeller est représentée par l’Agence DRAMA –

24, rue Feydeau 75002 Paris (France) – www.dramaparis.com

Avec le soutien de la Loterie Romande, Patrimoine Fondation Immobilière, Fondation Philanthropique Famille Sandoz, Pour-cent-culturel Migros Genève, Fondation Ernst Göhner, Fonds Mécénat SIG, Action Intermittence

©Compagnie Métamorphoses

Photos : Carole Favre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s