« Les toilettes de l’entreprise », Tristan Choisel (2021)

Au fil d’un récit et de dialogues anonymisés (le lecteur doit chaque fois reconstituer le contexte d’énonciation de la parole et retrouver l’identité des locuteurs), Tristan Choisel, doté d’un fort esprit humoristique, « saisit » le prétexte d’un phénomène paranormal, à savoir la disparition inquiétante de plusieurs membres du personnel  dans les toilettes d’une entreprise de fabrication de flacons de parfumerie, pour opérer la critique caustique du monde de l’entreprise : la différence de sort réservé, ne serait-ce que pour les toilettes, entre les agents de la production, les cadres et évidemment les membres de la direction, les rythmes de travail, la productivité, le peu de foi accordée au témoignage d’un simple agent de fabrication, la crainte pour l’image de l’entreprise, les risques de la délocalisation, les rapports hiérarchiques, la vie chiche des employés, le mystère inquiétant de ces disparitions lors même que le personnel est constamment placé sous la surveillance étroite de caméras vidéo…  Au lieu de s’éclaircir, les disparitions ne cessent de se multiplier. Ce n’est plus un, mais deux, trois, quatre agents qui disparaissent… Une enquête de police est diligentée. Des inspecteurs d’évènements paranormaux sont conviés. L’origine de ses disparitions est découverte : une négociation s’ouvre entre l’entité dévoratrice d’agents et les membres du personnel. Entre les parties en jeu, un modus vivendi est trouvé, mais il s’effectuera toujours au prix de la dévoration d’un modeste employé…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s