« Une avant-garde sans avant-garde » [essai sur l’art contemporain], Olivier Zahm, réalisé avec Donatien Grau (2017)

Ce (gros) livre reprend des articles d’Olivier Zahm (curateur et critique d’art) publiés dans des revues d’art entre 1990 et 2017. On lira avec grand intérêt ses réflexions sur le contemporain (p 21-37 et p 335-339), sur la critique d’art (p 38, p 55-61), sur l’art conceptuel (p 46-47, p 54-56), sur sa génération d’artistes … Continuer la lecture de « Une avant-garde sans avant-garde » [essai sur l’art contemporain], Olivier Zahm, réalisé avec Donatien Grau (2017)

Publicités

« Je ne suis pas jolie », textes d’Angélica Liddell, mise en scène Julien Barbazin (2018)

Pour Angélica Liddell, la relation entre les hommes et les femmes (du fait des hommes) n’a jamais été un chemin parsemé de roses, au contraire elle a plutôt été comparable pour reprendre la formule de Thomas Hobbes (in « Léviathan ») à « Bellum omnium contra omnes », à la guerre de tous contre tous, ou mieux à la … Continuer la lecture de « Je ne suis pas jolie », textes d’Angélica Liddell, mise en scène Julien Barbazin (2018)

« Loretta Strong » de Copi, mise en scène de Florent Barret-Boisbertrand (2018)

Dans la mise en scène de Florent Barret-Boisbertrand, Marie Champain (l’interprète) invite à la fois à un burn-out théâtral et à un concert (d’enfer) de femme-orchestre. Ça démarre en fanfare, elle entre, frappe au sol de toutes ses forces avec le brigadier et s’assoit à sa table (il y a des restes de fête, des … Continuer la lecture de « Loretta Strong » de Copi, mise en scène de Florent Barret-Boisbertrand (2018)

« Deux mots »  de Philippe Dorin, mise en scène de Monique Hervouët (2018)

Elle entre, se présente, intimidée (un peu), discrète, s’excusant presque d’être là et de jouer (« deux mots ») - passante -, délicate et... causante. Elle s'adresse, montre son manteau, son visage, son corps (son cul), son sourire, ses ongles (vernis en bleu), sa robe et son sourire. Elle se lance dans une leçon de choses (et … Continuer la lecture de « Deux mots »  de Philippe Dorin, mise en scène de Monique Hervouët (2018)

« Compassion, histoire de la mitraillette » Milo Rau (2016)

Chez Milo Rau, le vrai frappe toujours comme un coup de poing. Poursuivant son théâtre documentaire, à rebours de la plupart des artistes de la scène, Milo Rau n’essaie pas de faire « vrai » à partir de la « fiction », mais de la fiction à partir du vrai. Sur scène, une table recouverte d’une nappe noire (table … Continuer la lecture de « Compassion, histoire de la mitraillette » Milo Rau (2016)

« Saïgon » Caroline Guiela Nguyen / Les hommes approximatifs (2017)

Par un intérieur (scénographie d’Alice Duchange) réalisé jusque dans les moindres détails, Caroline Guiela Nguyen crée avec « Saïgon » (ce qui n’est pas aisé) l’illusion d’un théâtre du quotidien et d'une vie quotidienne (naturaliste). La scène consiste en un restaurant comportant trois espaces de travail : une cuisine américaine équipée et en état de marche, la salle … Continuer la lecture de « Saïgon » Caroline Guiela Nguyen / Les hommes approximatifs (2017)