Blog

« Julie (en 12 chapitres) » de Joachim Trier (2021)

Julie rencontre un garçon. Ils sont très attirés l’un par l’autre. Ils se courtisent. Lors de ces expériences de drague, tout est permis. Elle est très troublée. Elle est amoureuse de lui. Il est très amoureux d’elle. Il la fascine. D’un certain point de vue, il lui « ressemble »… : le désir d’insouciance par exemple, le … Continuer la lecture de « Julie (en 12 chapitres) » de Joachim Trier (2021)

« Les Intranquilles » de Joachim Lafosse (2021)

Ils vivent en couple. Ils ont un petit garçon de six ans. Dans l’histoire, l’enfant joue un rôle central. Ils habitent dans une belle et grande maison. Plus tard, on découvre leur métier, il est artiste peintre (ce métier créera un lien passionnant avec le principal sujet du film), elle est restauratrice de meubles. La … Continuer la lecture de « Les Intranquilles » de Joachim Lafosse (2021)

« Croire aux fauves » Nastassja Martin, mise en scène Emilie Faucheux, avec Emilie Faucheux et Michael Santos (2021)

Le théâtre souvent..., pas toujours (mais ici oui), le théâtre… qui raconte, qui est fait pour raconter, avec la création sonore en direct, les éclairages, l'immédiate efficacité de la voix sonorisée et adressée, sans intermédiaire, d’une intimité (l'actrice narratrice) à une autre (les spectateurs), l’interprétation de la comédienne, hissant l’histoire (réellement vécue), écrite par l’anthropologue … Continuer la lecture de « Croire aux fauves » Nastassja Martin, mise en scène Emilie Faucheux, avec Emilie Faucheux et Michael Santos (2021)

« Jeff Koons » de Rainald Goetz (1998, édition française 2005)

Au sein d’un grand tohu-bohu, la pièce alterne des scènes vécues au présent et des scènes relatées par un observateur. La parole est syncopée. Les phrases sont inachevées. L’essentiel est dit avec peu de mots. C’est un principe de la pièce qui commence par le... troisième acte... Troisième acte (en fait le premier de la … Continuer la lecture de « Jeff Koons » de Rainald Goetz (1998, édition française 2005)

« La préparation du roman », Roland Barthes (cours au Collège de France 1978-1979 et 1979-1980)

Roland Barthes consacre 700 pages à parler d’un livre qu’il n’a jamais écrit... Il s’agit de la retranscription d’un cours qu’il a donné au Collège de France de 1978 à 1980 (jusqu’à la veille de sa mort accidentelle). Résumé : Écrire, c’est l’histoire du grand projet de Roland Barthes : d’un côté écrire, de l’autre, enseigner. Dans … Continuer la lecture de « La préparation du roman », Roland Barthes (cours au Collège de France 1978-1979 et 1979-1980)

« France » Bruno Dumont (2021)

Pourquoi « France » de Bruno Dumont est-il un grand film ? Il faut voir et revoir les précédents films du réalisateur : « La vie de Jésus » (1997), « L’humanité » (1999), « Twentynine Palms » (2003), « Flandres » (2006, Grand Prix du Festival de Cannes), « Hors Satan » (2011), « Camille Claudel 1915 » (2013) ; il faut voir les pas de côté qu’il a exécutés : … Continuer la lecture de « France » Bruno Dumont (2021)

« Cendres » Rodrigo García (2000-2009)

[Ceci est une rétrospective des pièces de théâtre de Rodrigo García de 2000 à 2009. On trouvera d'autres photos et surtout des vidéos (extraits ou intégrales) sur les pages dédiées à chacune de ces pièces sur ce blog]. « After sun » Rodrigo García (2000-2002) Les personnages du théâtre de Rodrigo García ont toujours apprécié deux choses : … Continuer la lecture de « Cendres » Rodrigo García (2000-2009)

« Mort et réincarnation en cow-boy » (« Muerte y reencarnación en un cowboy ») Rodrigo García (2009)

On le dit, on le répète : Rodrigo García est un mauvais garçon et ses cow-boys sont les archétypes de cette salutaire méchanceté. Mauvais garçons, ils se complaisent à dévaster avec beaucoup de gourmandise toutes les idées reçues, toutes les religions, toutes les sacro-saintes vérités. Leurs principales têtes de turcs sont les couples. Ils battent … Continuer la lecture de « Mort et réincarnation en cow-boy » (« Muerte y reencarnación en un cowboy ») Rodrigo García (2009)

« C’est comme ça et me faites pas chier » (« Esto es así y a mí no me jodáis ») Rodrigo García (2009-2010)

L’auteur avait déjà utilisé la formule dans sa pièce « Versus » dans cette phrase : « Aucun être n’éclaire la vie d’un autre, c’est comme ça et me faites pas chier ». Utilisée comme titre, la formule renvoie au souverainisme de la pratique artistique. Présentant une œuvre au public, qui mieux que l’artiste peut dire : « c’est comme ça et … Continuer la lecture de « C’est comme ça et me faites pas chier » (« Esto es así y a mí no me jodáis ») Rodrigo García (2009-2010)

« Versus » Rodrigo García (2008)

La vie, comme le théâtre, est un combat, un antagonisme, une opposition et Rodrigo García, en bon iconoclaste, aime à brûler les effigies. Dans son texte « Approche de la méfiance », prenant l’exemple sur les SS, le narrateur souhaitait brûler tous les livres de sa bibliothèque ; le narrateur de « Versus » aime … Continuer la lecture de « Versus » Rodrigo García (2008)