« France » Bruno Dumont (2021)

Pourquoi « France » de Bruno Dumont est-il un grand film ? Il faut voir et revoir les précédents films du réalisateur : « La vie de Jésus » (1997), « L’humanité » (1999), « Twentynine Palms » (2003), « Flandres » (2006, Grand Prix du Festival de Cannes), « Hors Satan » (2011), « Camille Claudel 1915 » (2013) ; il faut voir les pas de côté qu’il a exécutés : … Continuer la lecture de « France » Bruno Dumont (2021)

« Drive my car » Ryūsuke Hamaguchi (2021)

Ce qui frappe chez les Japonais… (reprenons) … ce qui frappe dans les films de Ryūsuke Hamaguchi et chez maints réalisateurs japonais, c’est… la rétention. Dans ses films, comme dans « Passion » par exemple (autre chef d’œuvre du même réalisateur en 2008), à l’image de tout un peuple, du fait de leur culture, de leur éducation … Continuer la lecture de « Drive my car » Ryūsuke Hamaguchi (2021)

« Annette » Leos Carax (2021)

D’abord pour les Sparks (auteurs du scénario), ensuite pour Leos Carax (réalisateur), la manière de commencer mais aussi de finir (jusqu'au générique de fin), la vie de couple, surtout lorsqu’elle est le fait de deux stars (l’un « la bête », l’acteur comique assigné à l’obligation de faire rire le public : « celui que le public tue » ; l’autre « la … Continuer la lecture de « Annette » Leos Carax (2021)

« Bergman Island » de Mia Hansen-Løve (2021)

Voici un film qui donne furieusement envie de voir ou de revoir un autre, ce qui n’est pas son moindre atout : « Scènes de la vie conjugale » d’Ingmar Bergman, un film féroce d’entre les féroces. Dans le film de 1973, la caméra du cinéaste suédois, souvent fixe, s’éloigne ou se rapproche, capte souvent les visages en … Continuer la lecture de « Bergman Island » de Mia Hansen-Løve (2021)

« Le cas Richard Jewell », Clint Eatswood (2019)

Le rêve de Richard Jewell est de devenir policier. Il a tout pour déplaire : il est américain obèse (à son apparition à l’écran l’on ne sait pas encore qu’il sera le personnage principal du film), il est blanc, procédurier, à cheval sur les principes et sur les règlements, il vit chez sa mère, il est … Continuer la lecture de « Le cas Richard Jewell », Clint Eatswood (2019)

« Séjour dans les monts Fuchun » Gu Xiaogang (2020)

Au milieu de la spéculation immobilière, quatre frères, l’un tenancier d’un restaurant, l’autre pêcheur, l’autre voyou en charge d’un enfant trisomique et le dernier ouvrier célibataire, se débattent dans la vie chinoise moderne, dans des décors souvent grandioses, au bord des rives du fleuve d’Hangzhou, à 200 km de Shanghai. Alors qu’ils sont tous les … Continuer la lecture de « Séjour dans les monts Fuchun » Gu Xiaogang (2020)

« Comme si de rien n’était » (Alles ist gut), Eva Trobisch (2019)

Comment on en parle ? De quoi parle-t-on d’ailleurs quand on en parle ? Qu’est-ce qui s’y passe au juste ? Comment cela se passe-il concrètement ? Comment l’acte est-il à ce point minable ? Et comment fait-on ? Comment peut-on faire lorsque l’irréparable a été commis ? La vie peut-elle continuer comme avant ? Comme si rien ne s’était passé ? Peut-on penser : … Continuer la lecture de « Comme si de rien n’était » (Alles ist gut), Eva Trobisch (2019)

« Jeanne » Bruno Dumont (2019)

L’histoire narrée d’un point de vue « schématique » (l’utilisation des quelques uniques événements nécessaires), la réduction de l’espace à quelques trois ou quatre lieux très forts, minutieusement choisis et utiles à la narration : les dunes de la mer du Nord – pays d’origine du réalisateur – pour la scène de la prédestination de … Continuer la lecture de « Jeanne » Bruno Dumont (2019)

« Petra » Jaime Rosales (2018)

Par un jeu de travellings avant, arrière ou latéral, la caméra glisse lentement sur chaque situation sans s’appuyer ni s’attarder. Au commencement du film, l’on est tout étonné qu’il démarre par le chapitre… 2. L’on se dit, sans comprendre, que l’on a raté quelque chose ? Lorsque le chapitre 1 apparaît après le chapitre 3, on … Continuer la lecture de « Petra » Jaime Rosales (2018)

« Les Misérables » de Ladj Ly (2019)

Casting très juste. Les uns sont jeunes français, ils habitent de l’autre côté du périphérique. Comme tout un chacun, ils ont célébré la victoire à la coupe du monde des footballeurs français (liesse populaire filmée par une caméra nerveuse au cours d’un incroyable générique), ils vivent dans une cité laissée à l’abandon, ou presque, auprès … Continuer la lecture de « Les Misérables » de Ladj Ly (2019)