« Boucher espagnol » Rodrigo García (1996)

Peut-on être aujourd’hui autre chose qu’un inadapté social ? Qu’à cela ne tienne... Un inadapté social relate ses souvenirs d’enfance et sa découverte à la télévision de la chanteuse : Tita Merello. Il se souvient qu’il s’asseyait avec son père pour la regarder à la télévision pendant que sa mère découpait de la viande. Son père en … Continuer la lecture de « Boucher espagnol » Rodrigo García (1996)

« Dans la solitude des champs de coton » Bernard-Marie Koltès (1986)

Un homme, qui a quelque chose à « offrir » (ou à « vendre »), fait une adresse à un autre homme, qui contient en lui la disposition de « recevoir » (ou « d’acheter »). Cet homme, qui a quelque chose à « offrir », est en disposition d’attente, comme une sentinelle de quartier, à l’affût, et possiblement à une heure dangereuse. On parle … Continuer la lecture de « Dans la solitude des champs de coton » Bernard-Marie Koltès (1986)

« Horloge » (« Reloj ») Rodrigo García (1988)

« Horloge », autrement dit « compte-à-rebours », « course contre le temps »,  présente les « derniers instants » d’un homme archi-esseulé dans son fauteuil à bascule, en maison de retraite : ses insomnies, son décompte des cafards, ses conversations imaginaires avec son notaire au sujet de la vente de sa maison et le paiement de sa maison de retraite, ses temps de … Continuer la lecture de « Horloge » (« Reloj ») Rodrigo García (1988)

« Le retour au désert » Bernard-Marie Koltès (1988)

Argument : Dans une ville de province à l'est de la France, au début des années soixante, Mathilde retrouve la maison familiale qu'elle a quittée quinze ans auparavant. Revenant d'Algérie avec bagages et enfants (Édouard et Fatima, deux jeunes adultes), elle est violemment accueillie par son frère Adrien qui l'accuse de revendiquer son héritage.  Un … Continuer la lecture de « Le retour au désert » Bernard-Marie Koltès (1988)

« Combat de nègre et de chiens » Bernard-Marie Koltès (1979-1980)

Un pays de l’Afrique de l’Ouest. Un chantier de travaux publics d’une entreprise étrangère. Horn chef de chantier 60 ansAlboury Noir mystérieusement introduit dans la citéLéone une femme apporté en ces lieux par HornCal, ingénieur 30 ans. Cité entourée de miradors et de palissades. I Horn et Alboury Alboury Noir vient récupérer le corps de … Continuer la lecture de « Combat de nègre et de chiens » Bernard-Marie Koltès (1979-1980)

« Cendres » Rodrigo García (1986-1999)

Depuis les années 1990, le théâtre comprend un mauvais garçon : Rodrigo García (1)  « Horloge » (« Reloj ») (1988) « Horloge », autrement dit « compte-à-rebours », « course contre le temps »,  présente les « derniers instants » d’un homme archi-esseulé dans son fauteuil à bascule, en maison de retraite : ses insomnies, son décompte des cafards, ses conversations imaginaires avec son notaire au sujet … Continuer la lecture de « Cendres » Rodrigo García (1986-1999)

« Première Épître de saint Paul aux Corinthiens » et « Tandy » Angélica Liddell (2014)

Dans « Première Épître de saint Paul aux Corinthiens », la narratrice Angélica se tient prête à toutes les humiliations pour retrouver le fiancé qui l’a abandonnée. Se jetant à corps perdu dans l’Épître, la prière et la supplication, elle se prosterne à ses pieds. A l’instar du Christ que Dieu le père a abandonné, elle se … Continuer la lecture de « Première Épître de saint Paul aux Corinthiens » et « Tandy » Angélica Liddell (2014)

« Tout le ciel au dessus de la terre. Le syndrome de Wendy » Angélica Liddell (2012)

Wendy est venue à Shanghai pour être seule et se sentir étrangère. Dans le monde tel qu’il est, elle ne veut pas devenir mère. Elle préfère « les enfants sans enfant ». Elle trouve obscènes ces parents qui déballent les photos de leurs enfants pour les montrer aux autres. Elle est l’éternelle insatisfaite : « … Continuer la lecture de « Tout le ciel au dessus de la terre. Le syndrome de Wendy » Angélica Liddell (2012)

« Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme, un projet d’alphabétisation » Angélica Liddell (2010)

L’alphabet et une liste de mots adjacente sont repris lettre par lettre, mot par mot. Par exemple, l’amour de l’argent. Impolitiquement correcte, la narratrice n’éprouve de l’amour que pour l’argent. Il faut avoir beaucoup souffert, dit-elle, pour être devenue à ce point haineuse du genre humain. Elle ne se fait plus aucune illusion sur ses … Continuer la lecture de « Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme, un projet d’alphabétisation » Angélica Liddell (2010)

« Je ne suis pas jolie » (2005), « La Maison de la Force » (2009) Angélica Liddell

Angélica Liddell a écrit : « Je ne suis pas jolie » en 2005 et « La Maison de la Force » en 2009. Peut-être à l'époque avait-on cru qu’elle se bornait à régler exagérément ses comptes (et c'était bien un règlement de compte) avec la gente masculine dont elle vivait mal la fréquentation. Sans … Continuer la lecture de « Je ne suis pas jolie » (2005), « La Maison de la Force » (2009) Angélica Liddell