« Peanuts » de Fausto Paravidino (2005)

Un « gamin » garde un appartement de prix, c’est sa mission. L’appartement est de plus en plus investi par une bande de copains. Déprédations et dommages se multiplient. Le fils des propriétaires (qui sont en voyage) arrive. Stupéfié par l'état de délabrement de l’appartement, il met tout le monde dehors. Dix ans plus tard. … Continuer la lecture de « Peanuts » de Fausto Paravidino (2005)

Publicités

« George Kaplan » de Frédéric Sonntag (2012)

Le rire aujourd’hui au théâtre, dans un texte de théâtre, est (devenu) difficile, les procédés littéraires « comiques » étant éculés, nombres d’auteurs ayant essayé d’écrire par exemple « à la manière de » (d’un prédécesseur « comique ») s’étant cassés les dents, le problème étant justement de n’écrire comme personne. Le premier objectif de … Continuer la lecture de « George Kaplan » de Frédéric Sonntag (2012)

« Vents contraires » Jean-René Lemoine (2016)

Au théâtre (au théâtre de textes en tout cas), l’important c’est la langue. Comment parler (quelle - nouvelle ? - langue) ? Et sur scène, comment l’incarner et la représenter ? Dans une langue d’aujourd’hui, Jean-René Lemoine nous offre avec « Vents contraires » une pièce très nerveuse. A l'ère ultra-moderne qui est nôtre, post-capitaliste, … Continuer la lecture de « Vents contraires » Jean-René Lemoine (2016)

« Tasmanie » de Fabrice Melquiot (2007)

Candidat aux prochaines élections présidentielles, Conrad Cyning, premier ministre, dicte son discours à sa secrétaire (Souad Arpelinge, 25 ans) : « Ce pays, je ne l’appellerai plus jamais France. » (Son projet consiste à débaptiser le pays pour l’appeler : « Tasmanie »). Il ne dira plus jamais non plus : « Peuple » mais … Continuer la lecture de « Tasmanie » de Fabrice Melquiot (2007)

« Vole mon dragon » d’Hervé Guibert (1994)

Dans la mise en scène de Stanislas Nordey au Théâtre de la Bastille de Paris en 1994 (auparavant au festival d'Avignon), cette pièce a incontestablement marqué l'histoire du théâtre français. Parlant sans afféterie, il n'est pas certain que les spectateurs ayant assisté à ce spectacle mythique (huit heures de représentation ; un travail entre autres … Continuer la lecture de « Vole mon dragon » d’Hervé Guibert (1994)