« La Nuit juste avant les forêts » de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Julien Barbazin (2019)

Dans les pièces de Julien Barbazin, vous ne trouverez jamais un théâtre psychologique. Passé au filtre  de l’efficacité, le dispositif emporte tout. Avec « La Nuit juste avant les forêts », le metteur en scène a accentué l’impression de flux, de logorrhée, de débit de paroles de Bernard-Marie Koltès.

D’emblée, il vous prend à la gorge et il ne vous lâchera plus.

Décochant son texte à 100 à l’heure, cheveux et blouson de cuir trempés, poings serrés au fond des poches, revêche, furtive, légèrement pliée deux, la bête, prête à bondir, est contre nous. Oui, c’est « contre nous » que ce routard-là fait du théâtre.

Avec  « La Nuit juste avant les forêts », Julien Barbazin crée un théâtre en coin. Nulle fioriture. Le personnage, « l’autre », dépourvu de nom, à l’affût, au bas des marches d’un escalier, est immobilisé dans une encoignure de porte. Nous le surprenons (il nous surprend) comme à l’improviste, en position de clandestinité, traqué, affairé à « cracher son venin ».

Dans ce bouge peuplé de « cons » et de « sales français », l’étranger venu à la rencontre d’un autre jeune homme (pour quelle visée ?), doué d’une susceptibilité sociale exacerbée lui faisant connaître qu’en bas il y a ceux qui triment et qu’en haut il y a ceux qui profitent, il ne travaillera pas.

C’est à nous, public reclus dans un recoin de cave, qu’il s’adresse, tandis qu’ailleurs, la musique techno d’une boîte de nuit résonne sourdement.

Traqué au début, traqué à la fin.

Là où les prostituées se suicident et où l’on se fait agresser dans les couloirs du métro, seul un amour idéalisé peut extirper de ce fond de caniveau.

Peut-être.

Et c’est éphémère.

De Bernard-Marie Koltes ; Mise en scène : Julien Barbazin ; Son : Antoine Lenoble ; Collaboration : Jean Marie Carrel ; Scénographie et lumière : Douzenel ; Avec :  Julien Jobert

http://www.festivaldecaves.fr/creation/la-nuit-juste-avant-les-forets/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s